Art Populaire Bouquetin Forêt Noire

Art populaire

Thème art populaire

L’art populaire correspond aux productions d’objets artisanaux domestiques de la vie quotidienne.

Service à découper en corne de cerf travaillé
Service à découper en corne de cerf

L’intérêt pour ce secteur de collection remonte au XIXe siècle. Il regroupe tous les domaines, de la cuiller de mariage gravée aux poteries de Saintonge. La fabrication de ces objets est domestique et le savoir-faire est détenu par des artisans. Au XIXe siècle, dans la France rurale, les outils sont fabriqués à la maison. Ils sont taillés et gravés dans le bois notamment qui est une matière peu coûteuse. On retrouve tous l’outillage pour la ferme comme les râteaux et les fourches et également la vaisselle, le mobilier pour ranger les vêtements comme les coffres et aussi les plioirs à dentelle. Voir aussi la boutique d’art populaire

ours en bois sculpté de la Forêt Noire, polychromie
Art populaire : ours en bois sculpté et polychrome de la Forêt Noire, porte encrier

Tous les objets utilitaires ont un intérêt esthétique et historique des pratiques d’autre fois. La corne et le cuir sont des matières qui ont été beaucoup travaillées pour fabriquer des couteaux, des cornes à poudre, des tabatières. La vannerie est aussi très présente dans ce thème d’art populaire. Les artisans possèdent une technique spécifique chacun dans sa catégorie. On peux donner l’exemple des luthiers, des tonneliers des ferronniers , des verriers, des potiers. Le costume est révélateur d’une région et témoigne du folklore local.

Chapelet chrétien en buis travaillé à la main, croix et cœur
Chapelet d’art populaire en buis travaillé à la main

Des musées d’art populaire regroupent les collections régionales ou des collections à thèmes comme les jouets, les ustensiles de cuisine. L’art forain fait partie de l’art populaire. On trouve de vieux manèges, des orgues. Le tissage des cheveux est un art très en vogue fin XVIIIe et début XIXe siècle. On notera la dentelle qui arrive dans la campagne au XIXe siècle. Chaque région produit ses propres motifs et formes, tels les coiffes alsaciennes et les coiffes bigoudènes. Sur les faïences nivernaises, des images d’ Epinal sont peintes. Elles racontent la vie de tous les jours dans des scènes très colorées.

Le style forêt noire regroupe des sculptures de montagnards qui le soir au coin du feu fabriquaient des objets sur le thème des animaux des montagnes, à savoir des ours, des bouquetins. La gravure est caractéristique car elle est très fine. Les proportions sont remarquables.