Faïence française: compotier décor artistique HB 19e siècle

Faïences Françaises

Cette antiquaire à Auray vous parle de la faïence inventée en Italie à la ville de Faenza.

Thème faïences françaises

Il existe deux sortes de faïences françaises constituées d’argile. La faïence stannifère à base d’étain et la faïence fine à base de plomb. Elle fut inventée en Italie dans la ville de Faenza. Un grand nombre de faïenceries française existe. On peut citer parmi les plus connus : Bordeaux, Choisy le Roi, Creil et Montereau, Desvres, Gien, Lunéville, Quimper, Sarreguemines, Saint Amand, Saint Clément, Longwy, Marseille, Moustier, Nevers, Rouen, Montpellier, Saint Clément, Sceaux, Toulouse, Sinceny, Les formes, les décors et les couleurs sont d’une grande variété. Les faïences sont recouvertes d’un engobe ou d’une glaçure.

Faïences françaises polychrome Orchies décor barbotine
Assiette décorative: faïence française Orchies décor barbotine

L’engobe est une terre liquide, la glaçure est un enduit vitrifiable. Il existe différents décors sur ces poteries. Ils sont réalisés à main levée ou à l’aide d’un poncif.

La faïence de Quimper est une ancienne fabrique qui date de 1708 et est toujours produite aujourd’hui. De nombreux artistes se sont succédés et ont apporté leur créativité artistique. La période de décors classiques date du 19 ème siècle. Il s’agit de véritable scènes peintes comme des tableaux. La plus belle période fut celle de Porquier-Beau où la finesse et la richesse des décors est inégalée. La période des années trente a accueilli de nombreux artistes qui créèrent des décors très stylisés en adéquation avec les tendances au goût du jour. On peut citer Robert Micheau-Vernez, Anna Quinquaud, Berthe Savigny, Georges Robin, René Quillivic, Louis Henri Nicot, François Marie Caujan, Mathurin Méheut, André Galland, Charles Maillard, Jim Emile Sevellec. Aujourd’hui ces faïences s’exportent dans le monde entier mais surtout aux USA où il y a de nombreux collectionneurs.

La manufacture de Longwy fur fondée à la fin du 18 ème siècle en Lorraine. Elle crée les fameux émaux aux décors de fleurs de pommiers sur fond bleu. La période Art déco apporte un nouveau souffle à la fabrique qui crée des formes plus modernes et plus géométriques. La technique des émaux de Longwy demande beaucoup de travail et nécessite trois phases de cuisson.